Le SPRB: ce sont ses employés qui en parlent le mieux.

Nos collaborateurs vous parlent de leur travail

Je travaille à BRUCEFO, le Centre bruxellois d'Expertise alimentaire. Nous fournissons des analyses et des conseils aux industries bruxelloises actives dans le secteur alimentaire. Il s'agit d'un travail varié aux multiples enjeux, dans lequel offrir un service de qualité au client est essentiel.

Je suis responsable de la mise en œuvre du plan vélo : avec toute une équipe de collègues cyclistes motivés, nous nous occupons des pistes cyclables, du service de vélos partagés (Villo !), des campagnes de promotion, des événements... C'est un travail génial, car chaque année il amène de nouveaux cyclistes !

Je prends en charge les dossiers du droit de la préemption et la gestion de l’inventaire du patrimoine immobilier de la Régie foncière. Mon métier me procure une certaine autonomie, une connaissance du portefeuille immobilier de la Région, un apprentissage continu et me permet de communiquer à la fois avec des partenaires internes et externes. 

Je veille à faciliter les collaborations entre Bruxelles Mobilité et ses partenaires. Je mets également en œuvre le programme d’amélioration du réseau de surface de la STIB. C’est un métier passionnant, fait de projets variés, de multiples contacts et de défis quotidiens à relever !

Je suis menuisier au sein de la direction de la régie des routes. Je m’occupe de tout type de travaux : de la préparation des camionnettes de chantier à la confection de panneaux d’urbanisme ou de gabarits pour les peintres en passant par la fabrication de rayonnages. J’adore travailler le bois et créer ! 

Assister les administrations du SPRB et les organismes régionaux dans une gestion optimale de leurs budgets est notre quotidien à la Direction du Budget, à moi et à mes collègues. Dans cette approche, le télétravail a fait évoluer nos habitudes de travail, mais pas notre efficacité ! 

Je prends en charge toute question relative aux taxes régionales forfaitaires, que ce soit de la part des gestionnaires de dossiers fiscaux ou des redevables. Je prends également part aux défis que rencontre notre administration en plein essor. C’est un travail varié, gratifiant et enrichissant, on ne s’ennuie jamais ! 

Je travaille à la Direction de la Gestion financière, où je gère une petite équipe chargée du recouvrement des taxes et amendes impayées. Mes tâches sont variées et riches en relations humaines. La réforme fiscale en cours nous amène à relever de nouveaux défis !

J’assure l’entretien, la maintenance et le développement du réseau cyclable en Région bruxelloise (marquage de pistes cyclables, signalisation…). J’aime mon métier parce qu’il est concret : je réponds aux demandes du public et je travaille à améliorer la mobilité, la santé et la qualité de l’air en ville.

Je suis en charge de la création, de la mise à jour et du suivi des procédures d’interventions de la permanence Mobiris (entretien et sécurité du réseau, gestion du trafic...). J’aime ce métier pour son côté imprévisible. De plus, j’ai la possibilité d’initier et suivre mes propres projets.

Je participe à la mise en œuvre de projets de revitalisation de Bruxelles (logements, aménagement d’espaces publics…). J’apprécie autant leur élaboration que le suivi de leur réalisation sur le terrain. Nous accordons également de l’importance à la participation citoyenne dans le montage des projets que nous menons.

Au service de l’image de Bruxelles, je photographie aussi bien des personnes que des événements, des paysages, des objets ou des documents. Mon travail est diversifié et s’effectue souvent en coopération avec les différentes administrations et entités de la Région de Bruxelles-Capitale. 

J’assure le contrôle financier pour les Fonds structurels européens et le contrôle de la bonne gestion des subventions régionales. Grâce à ma fonction, j’améliore constamment mes connaissances et j’éprouve une grande satisfaction lorsque mes recommandations permettent l’amélioration des procédures et du niveau de qualité.

Je suis électricien et je me charge de tout ce qui concerne la visibilité, le transport, le montage et le démontage des stands sur de nombreux événements pour la région et pour le SPRB. Grâce à mon travail, j’apprends tous les jours, je bouge énormément, et je suis en contact avec de nombreuses personnes !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Thao Nguyen. Je suis sociologue-urbaniste de formation et, depuis quelques mois, maman d’une petite fille.

 Quelle est votre fonction au SPRB ?

J’occupe une fonction d’attachée à la Direction Stratégie de Bruxelles Mobilité, plus particulièrement au sein de la cellule Planification. Concrètement, je suis chargée de garantir la prise en compte des objectifs régionaux en matière de mobilité, d’une part au niveau communal, et d’autre part dans le cadre de projets d’aménagement du territoire sur certaines zones de la région.

 Comment avez-vous rejoint le SPRB ?

J’ai passé un examen informatisé auprès de Selor, organisé spécifiquement pour le SPRB. Suite à cela, j’ai reçu plusieurs propositions d’emploi dont l’une a retenu mon intérêt.

J’ai ensuite été invitée à passer un entretien de sélection devant un jury… que j’ai convaincu de mes compétences et de ma motivation ! J’ai rejoint le SPRB en septembre 2011.

 Pourquoi avez-vous postulé au SPRB ?

Ma fonction précédente m’avait déjà permis d’approcher le thème de la mobilité, dont les enjeux sont très importants sur le territoire bruxellois. Cette matière est vraiment passionnante et touche à la vie quotidienne de tous. Je trouve particulièrement intéressant de pouvoir travailler à la source et de contribuer à préparer la mobilité de demain car c’est un élément fondamental de la qualité de vie des personnes qui vivent/travaillent/séjournent dans la Région de Bruxelles-Capitale.

 Cette qualité de vie, on la retrouve aussi au niveau personnel car le SPRB offre des avantages (par exemple l’horaire variable) qui permettent de concilier vie de famille et vie professionnelle. En tant que jeune maman, j’apprécie beaucoup cette flexibilité.

 Les nombreuses possibilités de formation, qu’il s’agisse de compétences transversales (par ex. la communication non conflictuelle, la gestion du temps, etc.) ou de connaissances techniques (formation de conseiller en mobilité, colloques, etc.), font aussi partie des atouts du SPRB selon moi.

 Pourquoi trouvez-vous votre travail intéressant ?

Le défi que nous devons relever est important : avec l’augmentation de population prévue en région bruxelloise dans les prochaines années, il est indispensable de changer les habitudes des citoyens en matière de mobilité. Le tout-à-la-voiture, c’est dépassé et intenable car les routes ne sont pas extensibles. Comment construire la mobilité à Bruxelles pour inciter les personnes à marcher, rouler à vélo, utiliser les transports publics ou les véhicules partagés… avec le sourire, c’est ça, notre job !

 La dynamique de travail au sein de l’équipe est très motivante : tout d’abord, le partage d’expériences et de points de vue est permanent entre collègues et avec la hiérarchie car l’analyse de chaque situation/projet doit tenir compte de tous les modes de déplacements, et les envisager à plusieurs échelles : locale, régionale, métropolitaine…

 Cet esprit de collaboration se double d’un climat de confiance puisque chacun d’entre nous peut être appelé à être la « voix de la région » dans des réunions avec des partenaires externes (les communes, la STIB, etc.). J’ai donc l’opportunité de contribuer à définir des options stratégiques en amont de réalisations concrètes (par exemple, en accompagnant l’élaboration des plans communaux de mobilité) pour garantir une cohérence au niveau de la région.

 Quels sont les éléments moins agréables de votre travail ?

La mobilité, c’est un sujet sensible ! Les enjeux sont multiples et les intérêts peuvent diverger. Certains dossiers mettent du temps à aboutir car on privilégie toujours la concertation avec les partenaires. Il faut donc être patient…

 Voudriez-vous nous présenter une journée-type ?

Ca va être difficile, mes journées se ressemblent rarement ! Le fond des dossiers de planification donne lieu à des discussions avec mes collègues, à des négociations avec les différentes parties prenantes. Je travaille sur des projets à l’échelle locale (ex : le volet mobilité des contrats de quartier) et sur d’autres qui ont un impact beaucoup plus large (ex : projet de réaménagement de la zone entourant la gare du Midi). J’ai récemment participé à un projet européen, il m’arrive de donner des formations…

 Voudriez-vous nous raconter une anecdote professionnelle ?

L’ensemble de la Direction Stratégie part occasionnellement en « voyage scolaire » pour découvrir sur le terrain d’autres aspects de la mobilité : visite des ateliers de la STIB, pistes cyclables en région flamande, etc. Le lien avec la réalité concrète est important, et s’illustre aussi dans les habitudes de déplacement de l’équipe, qui compte une majorité de piétons, cyclistes et usagers des transports publics !